Statue du Roi de Rats
Statue du Roi de Rats

Le Roi de Rats

 

Chaque peuple engendre ses monstruosités, le rat n'échappe pas à la règle; il existe chez ces rongeurs une sorte d'anomalie zoologique nommée Roi de rats et non pas Roi des rats. Les initiés en ratologie sont très pointilleux sur l'exactitude de l'expression.

Le Roi de rats est une réunion de plusieurs individus attachés par leur queue. Le nombre varie entre 3 et 32, les rats peuvent être de sexes différents et provenir de portées différentes.

Un Roi de rats ne peut se déplacer, il est supposément nourri par les rats valides de la famille ou de la communauté.

Il ne s’agit pas d’un canular, mais d’une réelle curiosité zoologique, à tel point que deux scientifiques dont un spécialiste reconnu des rongeurs, lui ont consacré une étude monographique d’une centaine de pages.

On aurait découvert 80 cas de Rois de rats, principalement en Allemagne, quelques-uns uns en France, Suisse, Belgique, Pays bas et curieusement à Java.

Toutefois les scientifiques n'en ont retenu que 37 dont l’authenticité ne fait pas de doute car les spécimens sont conservés dans des musées (c’est le cas à Strasbourg ou à Châteaudun).

Le plus important Roi de rats est celui de Bucheim en Thuringe. Retrouvé desséché en 1827 lors de la démolition d’une cheminée dans un moulin, il est composé de 32 rats momifiés naturellement! Le doyen des Rois de rats répertoriés officiellement fut retrouvé vivant à Strasbourg en 1683. Le Roi était composé de 6 ratons, mais lors du transport de cette curiosité vers l'hôtel de ville un d'entre eux parvint à dénouer sa queue et à s'enfuir.

Le plus récent fut découvert en 1963 dans une grange aux Pays Bas, il comprend 7 rats adultes: 5 femelles et 2 mâles.

Dans tous les cas européens, il s’agit toujours du rat noir, mais 2 ou 3 cas signalés à Java concernent d’autres espèces de rats.

Les hypothèses les plus diverses essayant de donner une explication à ce phénomène ont été proposées :

“les jeunes rats d’une ou plusieurs portées voisines se trouvant dans un réduit très étroit s’entortillent et s’entrelacent. Leurs queues encore tendres, longues, très mobiles et couvertes de paille de foin ou de poils finissent par former un nœud inextricable”

Une autre supposition qui paraît beaucoup moins probable lorsqu'on sait que les rats sont capables de réguler par d'autres moyens leur taux de natalité : “en cas de surpopulation, les mamans rates pratiquent une incision sur la queue de leurs petits afin que ces derniers ne puissent pas se reproduire”.

Nous nous arrêterons là quant aux hypothèses car les plus diverses ont été proposées, cependant aucune n’est parvenue à convaincre la communauté scientifique, de ce fait, le mystère reste entier…….

De la réalité à la légende il n'y a qu'un pas alors pour les uns le Roi de rats était réputé être un monstre “affreux et immonde”. Il apparaissait comme un avertissement divin opposé aux projets “insensés que les chrétiens forment”; comme une forme de message prophétique gros d'évènements terribles chargés de punir les péchés de l'homme.

Les légendes moyenâgeuses décrivaient le Roi de rats comme un animal fabuleux doté d'un seul corps mais de plusieurs têtes disposées en rosace, dont l'une dominant toutes les autres et placée au centre se dressait sommée d'une couronne que certains assuraient être de l'or. Cet animal passait pour être le Roi de la tribu ratière et en assumait le commandement.

Evoluant peu à peu le Roi de rats devint une bête symbolique de plusieurs corps et plusieurs têtes, dont l'une obligatoirement couronnée. Plus tard encore, le Roi de rats se transforma en une réunion d'un certain nombre d'individus soudés volontairement par les queues et chargés de régner sur leurs semblables.

Et enfin, la légende fit de cette roue une sorte de trône sur lequel elle plaça au milieu un gros rat couronné qui figurait un Roi. Ce Roi selon la tradition était énorme, parfois très âgé, souvent infirme mais choisi pour son autorité ou son intelligence. Les rats l'élisaient et désignaient les rats qui lui serviraient de litière et composaient son Conseil. La taille exceptionnelle de ce monarque lui avait valu le nom de “Rattenkönig” en allemand et de “Gros rat”, “Ratapon” ou “Roi de rats” en français.

La mort du Roi était censée entraîner celle des membres de sa cour. Un autre Roi était alors choisi, ainsi que ses nouveaux ministres.

Une autre croyance affirmait que l'épine dorsale de ce Roi pouvait être utilisée pour la fabrication d'une petite flûte dotée d'un pouvoir magique dont les sons envoûtaient les autres rats.

Lorsqu'on lit toutes ces descriptions fantasques faut-il s'étonner une fois encore que les hommes aient exterminé les Roi de rats avec tant d'hystérie?

Clarabelle rebelle

 

En 2000, au musée zoologique de Strasbourg il y avait pendant quelques mois une exposition sur le rat, c'est de là que provient cette photo. Le Roi de Rats avait été conservé dans du formol et c'était assez impressionnant à voir.

Roi de rats du muséum de Strasbourg
Roi de rats du muséum de Strasbourg